2 mai 2021
par Rémi
0 Commentaires

Elections du conseil d’administration 2021

Suite AG, voici le nouveau conseil d’administration :
Christine BACON, Bernard DURANDIS, Pascal GUERGNON, Aurore GUENANTIN, Nathalie GUILBAUD, Marie-Pierre JACQUEROUD , Nelly LEFEUVRE, Maryvonne MADEC, Marguerite MAYEUR, Caroline MOUGIN, Rémi POUPARD, Annie ROBIC, Jean-Claude SAUVEE, Anne-Marie TEGONI, Sabine De VILLEROY.

Composition du bureau:
Président: J.C. Sauvée.
Vice-président: B. Durandis.
Trésorier: P. Guergnon.
Secrétaire: A. Robic.
Secrétaire adjoint : R. Poupard

Remerciements : Thérèse Larnould et Shahïda Syed Gaffar quittent le Conseil d’Administration.
Nous les remercions pour leur engagement auprès de Bruz Solidarité. Elles y ont donné de leur temps et leur
amitié avec beaucoup de générosité et nous espérons que nous pourrons bientôt partager avec elles le verre de l’amitié

18 avril 2021
par Rémi
0 Commentaires

Soutien 2020 à Fint au Maroc

Suite AG en visio, voici le résumé :
L’école a été peu perturbée par la pandémie de Covid . Il n’y a pas eu de décès à Fint qui s’est trouvé protégé
du fait de son isolement. Nous poursuivons notre soutien à l’association Alwaha, notre partenaire en contribuant aux frais d’internat d’une quarantaine de jeunes filles scolarisées en collège ou lycée, à Ouarzazate. Nous avons versé 1500 € cette année.

3 avril 2021
par Rémi
0 Commentaires

soutien à l’école de Bizoton en Haiti en 2020

suite AG le 29 Mars en visio :

EN HAÏTI.
La pandémie du Coronavirus s’est ajoutée à la crise politique et économique. Les produits de première nécessité sont chers. Le pays est en grande souffrance et la population vit dans l’insécurité.

Bizoton : Ecole primaire et secondaire ND de Mont Carmel à BIZOTON à Port au Prince.
Malgré la situation sanitaire et le contexte d’instabilité, l’école fonctionne plutôt bien. Parfois certains élèves ont peur d’y aller à cause de l’insécurité qui sévit dans le pays. Actuellement, l’ effectif est de 250 élèves (150 filles et 100 garçons) de la maternelle à la 4ème. Il y a 5 enseignants à plein temps sur l’école primaire et 5 professeurs qui
donnent des cours sur la partie collège (secondaire, comme on dit en Haïti) + 4 personnes qui travaillent au fonctionnement : direction,économie, vie scolaire, entretien et surveillance des locaux.
La situation sociopolitique du pays complique la vie économique de l’établissement. Les familles ont de plus en plus de difficultés à payer la petite cotisation demandée. Mais l’école reste un repère fort pour les enfants du quartier. Le curé, qui porte un contrôle sur le fonctionnement, et l’équipe de direction sont motivés à poursuivre cette mission éducative, même si les moyens font parfois défaut.L’équipe de direction nous avait sollicités pour la construction d’un
mur de clôture de l’école pour garantir la sécurité des élèves. Mais l’état actuel de nos finances ne nous a pas permis pas de lancer ce projet. Nous avons cependant versé 3600 € pour le fonctionnement et le salaire des professeurs

6 mars 2021
par Rémi
0 Commentaires

Nouvelles d’Haiti

article de HaïtiLibre fevrier 21 :
La situation humanitaire s’aggrave» indique le rapport de la BINUH

« Selon l’aperçu des besoins humanitaires en Haïti pour 2021 qui doit paraître en mars 2021, 4,4 millions de personnes nécessiteront une aide humanitaire au cours de l’année. Pour répondre à ces besoins, le plan de réponse humanitaire 2021-2022, qui doit être lancé début mars, ciblera 1,5 million de personnes parmi les plus vulnérables dans 65 des 146 communes.

Un montant de 235,6 millions de dollars sera nécessaire pour financer ce plan. La plupart des besoins humanitaires en Haïti sont chroniques et dus à des déficits de développement. Il est donc de la plus haute importance de concrétiser les liens entre action humanitaire, développement et Paix pour réduire les facteurs de risque et de vulnérabilité qui sont à l’origine des besoins humanitaires.

Dans cette situation humanitaire difficile, les taux d’insécurité alimentaire et de malnutrition ont augmenté au cours de l’année écoulée. L’inflation, le faible rendement des cultures dû aux précipitations inférieures à la normale et les restrictions liées à la pandémie de Covid-19 ont réduit le pouvoir d’achat des ménages les plus pauvres et leur capacité d’accéder à l’alimentation, bien que les prix des produits alimentaires aient quelque peu baissé pendant les derniers mois de la période considérée du fait de la dépréciation du dollar par rapport à la gourde haïtienne.

La nutrition des enfants reste également un grand sujet d’inquiétude, 2,1 % des garçons et des filles du pays souffrant de malnutrition aiguë sévère. Face à ces tendances préoccupantes, le Programme alimentaire mondial a lancé deux grands projets d’aide d’urgence financés par le Gouvernement haïtien, avec le soutien de la Banque Interaméricaine de Développement et de la Banque mondiale, pour aider quelque 750 000 personnes vulnérables touchées par la crise du Covid-19 au moyen de transferts en espèces et de rations alimentaires.

Les manifestations de 2019 et 2020 ont continué d’avoir des retombées sur l’éducation. Depuis le début officiel de la nouvelle année scolaire en août 2020, environ 30 % des élèves, soit plus de 750 000 filles et garçons, n’étaient pas retournés à l’école. Cela est venu accroître encore l’impact de l’année scolaire « perdue » 2019/20, pendant laquelle environ 4 millions d’enfants ont été déscolarisés, un grand nombre d’écoles ayant été fermées en raison des troubles civils de la période « peyi lok », des mesures liées à la Covid-19 et de l’insécurité due aux activités des bandes organisées. Le fait de ne pas aller à l’école réduit l’accès à la nourriture dont les enfants bénéficient grâce aux programmes de repas scolaires. De plus, la déscolarisation aggrave les problèmes relatifs à la protection des enfants, puisqu’elle les expose davantage aux risques de violence sexuelle et de grossesse précoce. »

27 février 2021
par Rémi
0 Commentaires

Nouvelles Février 2021

Voici les dernières informations de l’association:
Nous avons un déficit qui ne nous permet pas de lancer la construction du mur de protection de l’école de Bizoton. Toutefois nous pouvons faire nos versements habituels pour les écoles de Léogane, Bizoton et Fint.

Assemblée Générale : pas de date arrêtée mais a faire courant mars 2021.
on prépare une convocation qui informerait les adhérents de l’AG. Il est possible d’envoyer par avance les rapports (moral et financier) pour recueillir les remarques avant le vote.

Projets : difficile de se projeter en ce moment de forte propagation du virus.
- La Fête de la Bretagne : semaine du 14 au 24 mai. Si elle a lieu, nous tiendrions la buvette.
- Marche Solidaire : Dimanche 18 avril. Elle nous paraît envisageable en respectant les règles : avec masques, distanciation et sans restauration