Nouvelles d’Haiti

| 0 Commentaires

Bien avant que la pandémie de coronavirus ne vienne paralyser
l’économie mondiale, les Nations unies avaient déjà estimé que 40 % des Haïtiens auraient besoin d’une assistance humanitaire d’urgence cette année. Réalisées en octobre 2019, les projections avaient établi qu’à partir de mars 2020, près de trois millions d’haïtiens allaient se retrouver en situation d’insécurité alimentaire sévère, échelon qui précède la situation de famine selon la classification utilisée par l’ONU. (Ouest-France 3/5/2020)

A cela s’ajoute la tempête Laura qui a déferlé le 23 août avec d’importantes pluies et des ventsviolents. Elle a provoqué des inondations et fait plusieurs victimes.

Pour l’école de Bizoton : Bernard Durandis de notre association, a pu contacter Frantz au téléphone, l’actuel directeur de l’école, fils aîné de Jean Robert le directeur précédent.
« C’est très compliqué pour eux financièrement. Ils ont repris l’école. La grande majorité des élèves sont revenus, mais les parents n’ont pas de quoi payer les frais de scolarité demandés. L’Etat haïtien a promis une subvention exceptionnelle aux établissements scolaires, mais ils n’ont rien reçu pour l’instant.

Laisser un commentaire