14 février 2017
par Rémi
0 Commentaires

Un nouveau président en Haîti

Après une crise électorale qui a paralysé la vie politique du pays pendant un an et demi, Jovenel Moïse va être investi président d’Haïti ce mardi matin à Port-au-Prince.L’homme d’affaires de 48 ans signe le début de sa carrière politique en accédant aux plus hautes fonctions dans le pays le plus pauvre des Caraïbes. Jovenel Moïse a été propulsé sur la scène politique en 2015 par Michel Martelly, élu président en 2011. Ce dernier voulait faire de ce propriétaire de bananeraies, surnommé « l’homme-banane » lors de la campagne, son successeur.Le président sortant, une star de carnaval qui amuse les foules en se déhanchant et abusant d’un vocabulaire grossier, contraste avec son successeur à la personnalité effacée et inconnue du grand public.

Priorité à l’agriculture

Jovenel Moïse était arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle en octobre 2015. Mais en raison de contestations et de fraudes massives, le vote avait été annulé. L’homme d’affaires, qui entend relancer, par l’agriculture, l’économie haïtienne a finalement été confirmé président en novembre 2016, lorsque le scrutin avait été reprogrammé, après le passage de l’ouragan Matthew.À la fin du mandat de Michel Martelly le 7 février 2016, faute de successeur élu à temps, le Parlement avait choisi Jocelerme Privert, alors président du Sénat, pour assurer l’intérim.
Aujourd’hui, M. Privert remettra l’écharpe présidentielle au président de l’Assemblée nationale, qui la passera ensuite au cou de Jovenel Moïse. Avec un an de retard, la première République noire de l’histoire, marquée par une tradition d’instabilité politique, retournera à l’ordre constitutionnel en ayant à sa tête un président élu au suffrage universel direct.

source ouest france du 7.02.17

5 février 2017
par Rémi
0 Commentaires

Projets 2017

A l’assemblée générale jeudi dernier,àprès le rapport moral et financier, le conseil d’administration a été élu. Les membres ont peu changé : 2 départs contre 2 nouvelles arrivées. L’ équipe a proposé les projets 2017 :
- Poursuite des aides aux écoles d’Haïti pour le salaire des enseignants et soutien d’actions visant à l’autonomisation :  reboisement et scolarité (avec AFAM) , micro-crédit, chèvres
- Aide à l’association  « Alwaha » de Fint pour les frais d’internat de jeunes filles au collège de Ouarzazate.
-  visite des écoles en Haiti en Fevrier d’un adhérent et de l’internat au Maroc en Avril d’un membre du CA
- rencontre avec des scolaires à Bruz et La dominelais pour expliquer nos actions
- accueil et soutien des refugiés bruzois en collaboration avec plusieurs associations bruzoise
- Participation à diverses manifestations : marché solidaire à Vern en Mars,  à la Fête de la Bretagne,  à la Braderie, au Concert solidaire : « Les cousins d’abord » en octobre , Marché de Noël en Décembre…

22 janvier 2017
par Rémi
0 Commentaires

Assemblée générale

Bonjour, à l’occasion de ce début d’année 2017 Bruz Solidarité vous invite à son assemblée générale le jeudi 2 février à la maison des associations à 20h30.
Venez nombreux à ce moment d’échange et nous faire part de vos idées.

2 janvier 2017
par Rémi
0 Commentaires

Bonne année 2017

Tout l’équipe de Bruz solidarité vous souhaite une bonne année

« Que cette année 2017 qui démarre soit meilleure que celle que nous avons connue en 2016. Paix, amour, santé et bonheur pour tous, loin des conflits,des drames et des catastrophes naturelles. »

Restons solidaires, à bientôt

8 décembre 2016
par Rémi
0 Commentaires

Nouvelles de l’ecole de Bel Air à Leogane

Matthew, l’un des plus violents qu’aient connus les Caraïbes depuis une décennie, s’est abattu en octobre dernier sur Haïti, faisant plusieurs centaines de morts et des dégâts considérables au niveau des habitations et des infrastructures. Les régions du sud et du sud-ouest où se trouve Léogane ont été les plus impactées par l’ouragan : près de 80 % des habitations ont été détruites ainsi que la majorité des récoltes.

A Léogane le toit de l’école a été emporté, les classes inondées et tout le matériel est inutilisable. 10 chèvres appartenant à l’école sont mortes. L’église du village est en partie détruite et toutes les cultures ravagées.

Face au désastre il faut répondre à l’urgence et envisager l’avenir. Les villageois se sont mobilisés pour nettoyer l’école et ont dégagé la route pour restaurer les communications. Dans un premier temps, nous avons envoyé 2000 euros pour les salaires des professeurs et répondre aux premiers besoins. Puis nous avons envoyé 400 euros pour remplacer les fournitures et le matériel perdus.Il reste encore beaucoup à faire : la réparation du toit est en cours, rachat des chèvres…

Suite au succès du concert de Philippe Poirier que nous avons organisé et des dons, nous allons pouvoir apporter de l’aide supplémentaire.